Les trois femmes de mémé

Cet article contient 2592 caractères.

Mémé a Alzheimer et ne peut rester seule.

Depuis le décès de son époux il y a un mois, trois auxiliaires de vies veillent sur elle nuit et jour. Il faut s'assurer que mémé n'oublie ni de dormir, ni de manger ni de mettre son eau de Cologne favorite. Focus sur ces trois femmes et leurs soins attentifs.

Le travail matinal d'Irène

Irène s'occupe de mémé de 7h à midi. Elle lui prépare son petit déjeuner favori : un café au lait et des tartines découpées en carrés.

Les trois bonnes femmes de mémé 1 - Johanna Germain


Elle l'aide à se préparer pour la journée, et fait son lit.

Les trois bonnes femmes de mémé 2 - Johanna Germain


L'affection d'Irina

Vers 12h, Irina prend la relève. Elle est complice et affectueuse avec mémé.

Les trois bonnes femmes de mémé 3 - Johanna Germain


Elles déjeunent ensemble puis partent se promener en ville.

Les trois bonnes femmes de mémé 4 - Johanna Germain


Les trois bonnes femmes de mémé 5 - Johanna Germain


L'attention constante de Kathia

Kathia prend la relève de 20h à minuit. Elles dînent ensemble, puis mémé se couche. Kathia se repose dans la chambre d'enfant. Elle se relève fréquemment la nuit pour rassurer mémé, qui, inquiète, déambule beaucoup.

Les trois bonnes femmes de mémé 6 - Johanna Germain


Dans quelques heures, Irene préparera le petit déjeuner de mémé pour une nouvelle journée.