François Sivade

François Sivade

compositeur, et plus encore

J'ai commencé la musique dès mes premières années. Ma mère est pianiste et il y avait un piano à coté de mon lit. J'ai appris grâce à elle, puis en autodidacte. J'ai très tôt été pénétré par les belles mélodies. Aussi loin que je m'en souvienne, je me rappelle me chanter des génériques dans mon lit pour pouvoir m'endormir.

Les années ont passé, et les passions aussi. C'est l'une d'entre elle qui m'a précipité dans les skate-parks de Massy, et de là un beau jour, très violemment par terre.

Plâtré et enfermé, l'heure était propice à prendre une grande décision : dès que mon bras regagnerait sa liberté, je me mettrai à la basse. J'aimais vraiment Iron Maiden à l'époque ; Steve Harris était mon idole. C'était une idée géniale ! Remplacer mon violon d'Ingres par un instrument moins dangereux, plus beau et plus gratifiant pour moi. C'est ainsi que j'entamais la basse, avec pour commencer, le pauvre instrument-commis-d'office du lycée.

picture of François Sivade

Très vite mon objectif fut clair : jouer en groupe. Je fantasmais sur l'idéal de vie de rockstar, avec toutes les illusions que cela implique. Un an après, je me retrouvais au sein des Bigmoneymakers, groupe de rock palaisien aux élans grandiloquents et royaux. C'est ce groupe qui m'a tout appris sur le plan scénique : nous avons eu la chance depuis de jouer dans de grandes salles comme l'Olympia, ou devant des publics indigènes comme à Manchester. Sur le plan des enregistrements, nous avons eu l'occasion de travailler au Hameau et avec les Stuck in the Sound. Cela m'a permis d'appréhender l'enregistrement en studio, avec toute la rigueur que cela implique. Enfin, cela a été l'occasion de confronter mes premiers élans de compositeurs avec la réalité de l'interprétation...

La composition, venons-y. Je me suis mis à composer assez tôt après avoir commencé la basse, à l'aide d'un empilement de logiciels. Mes premiers essais furent médiocres, mais la pratique aidant je commençais à progresser. Très vite, j'ai pris un plaisir fou à trouver des mélodies, des harmonisations, des rythmes et à les agencer. C'est de loin l'activité musicale que je préfère, celle où je me sens libre.

picture of François Sivade

À la base, j'écoutais surtout de la pop et du rock. Je me suis peu à peu ouvert à la chanson, la musique de film, et la musique classique. Je trouvais ça formidable. J'avais l'impression de découvrir un monde. Les musiques de compositeurs tels que John Williams, Dany Elfman ou Michel Legrand m'enchantaient. Mes cours d'écriture musicale avec Ricardo Nillni m'ont permis d'apprendre le langage harmonique de la musique classique et d'étudier en profondeurs les chorales de Bach. Ces nouveaux savoirs me permettent d'acquérir une pensée et une oreille musicale.

J'ai aussi appris la Musique Assisté par l'Ordinateur avec Julien Majorel. J'ai pu ainsi m'initier au logiciel Cubase, à l'édition MIDI ainsi qu'aux bases du mixage et du traitement audio. Toute cette technologie me permettait d'avoir à faire à des orchestres symphoniques, des orgues, des synthétiseurs, des cœurs célestes et des instruments de toutes contrées. Bien que je me milite à présent pour faire jouer mes compositions par de vrais instrumentistes, tous ces outils m'ont beaucoup aidé et ont permis mon long baptême dans le monde de la musique à l'image.



Ce projet avorté est probablement ma première musique à l'image.

C'est vraiment au sein du collectif Action Création que j'ai pu effectuer mes premières créations pour l'audiovisuel. Nous produisions en grande partie des films hyperconcrétivistes, aux besoins musicaux bien précis. J'ai rapidement dû comprendre le rôle primordial que la musique peut avoir dans un film et les problématiques auxquelles le compositeur doit savoir faire face avec la plus grande rapidité. J'ai par la force des choses développé un style beaucoup plus expérimental que celui de mes projets personnels...

L'activité d'Action Création ne se résume pas aux films. Parallèlement à mes devoirs sur chacune de nos productions, j'ai ainsi pu fonder le Sivaland, accoucher de contes et articles, créer des jingles pour Radio Graf'hit, des chansons... Notre seul but est de faire ce qui nous semble important, parler de ce qui nous touche, et partager notre amour du quotidien.

S'il y a bien un but que je poursuis, c'est celui-ci de faire en sorte que cette vie-ci, celle vécue ici et maintenant, soit la plus plaisante et la plus joyeuse possible.

a participé à 56 projets

  • Comment devenir un homme parfait ?

    Comment devenir un homme parfait ?

  • Le ciment des nations - la finale de l'Euro 2016 au bar portugais de la gare

    François Sivade expérimente le pouvoir rassembleur du football au Malcata, bar portugais de Palaiseau pendant la finale de l'Euro 2016. Filmé en vidéo analogique sur cassettes Betacam.

  • Il n'y a pas de grands ni de petits jours

    Un drame corporate en vidéo analogique. Une réunion du lundi matin, un open-space, un manager, un "facilitateur".

  • Les petits problèmes de François Sivade

    François a des petits problèmes

  • Aoutside VI, le retour de la vidéo analogique

    En 2015, la régie vidéo analogique fait son retour au stade Georges Collet pour la 6ème édition d'Aoutside, festival DIY organisé par l'Opération Maxi Puissance à Palaiseau.

  • Foot au Ferry : un match de récré filmé comme en 98

    Foot au Ferry est un tournoi de foot de cour de récré organisé au Ferry par Daniel Charlot, ancien président de la FFF. On a sorti la régie TV analogique pour faire une retransmission en direct des matchs avec un commentaire sportif de JPK. Une vraie régie d'époque, et une vraie cour d'époque. DU VRAI.

  • Petits enregistrements à PAUL B

    Des groupes, des DJ sets, un François Sivade installé à une table de jardin qui pose les questions qui fâchent sur fond de mecs qui bédavent, et tout ça en vidéo analogique, bien sûr.

  • François Sivade à la fête de l'éléphant

    La fête de l'éléphant est un évènement organisé chaque année par la mairie de Palaiseau. François Sivade se promène au pays du Do it yourself, suivi par une Betacam, afin d'essayer d'en savoir plus sur les motivations profondes des participants.

  • La crise du cinéaste québécois (coproduction)

    Une coproduction Montréal - Palaiseau avec Alexandre Castongay et Didier Bourdon.

  • Série de publicités pour le Traiteur Margerie : “ La magie de Noël ”

    On a récidivé avec le traiteur Margerie.

  • Aoutside V - odyssée analogique

    En 2014, à l'occasion du 5ème festival Aoutside, nous achetons une régie de télévision analogique des années 80 afin de réaliser un direct en 4/3 digne de Woodstock.

  • Le mode FAIRE contre le mode ÊTRE

    Malgré Jules César, Gandhi, Mitterand, Mozart et François Sivade, il faut admettre que le progrès le plus important, le plus essentiel, le plus primal, et je veux parler là du progrès émotionnel, n'est pas au rendez-vous.

  • Publicité pour le Traiteur Margerie : “ On l'a traité ! ”

    En juin 2014, le collectif démarche les petits commerçants du centre de Palaiseau avec la ferme intention de créer des publicités "made in Palaiseau". Le TRAITEUR MARGERIE se montre intéressé...

  • L'Homme-Oiseau

    C'était un drôle de monsieur, ce Caladrius. Depuis son plus jeune âge, il rêvait de voler au-dessus des nuages, là où il fait toujours beau. Mais au lieu de cela, il passait sa vie dans une sombre grotte à taper sur des pierres avec son épée sans trop savoir pourquoi il faisait ça. - Un conte thérapeutique de François Sivade.

  • Le trou

    “ What you see is what you get ” Le trou, un court-métrage matinal avec JPK, François Sivade, Kenza Barrah. Un matin, François découvre le drame qui se joue au sommet de son crâne...

  • Être

    Voilà encore un article basé sur la base infinitive d'un verbe d'une importance cruciale. Mais bon, la conjugaison, c'est bien beau, mais ce n'est pas ce qui vous passionne le plus. Alors vous éteignez votre ordinateur et allez vous détendre dans une soirée entre potes. Là, un bobz viens vous voir avec sa bière/moustache pour vous demander comment ça va. Bien entendu, vous répondez que oui, que vous allez d'ailleurs même très bien, en effectuant un sourire forcé et fabriqué à la NKM. Mais au fond, est-ce que ça va vraiment ?

  • ACTES MANQUÉS - mon agression ratée dans le RER B

    Je vais vous conter une histoire-vraie qui m'est arrivée il y a quelques années avec mon cher camarade Hugo. Cette histoire fut hyper-pédagogique pour moi, et j'espère qu'elle le sera pour vous, pauvre petit lecteur.

  • Un souvenir de François

    Encore un court-métrage réalisé dans le cadre du concours de Cinésept, les 72h00. Cette fois, on suit François Sivade, dont l'activité professionnelle peu claire ne fait pas la richesse.

  • Altruisme

    Nous vivons une époque marquée par la nihilisme, le cynisme et l'individualisme où la peur et la haine d'autrui menacent notre esprit. Il n'y a qu'à regarder la télévision ou écouter la radio pour le comprendre. Nous vivons coupés des autres qui sont perçus comme des concurrents ou des ennemis, et cela nous rend malheureux et met en danger notre civilisation.

  • Le séraphin

    Un conte qui peut tout changer...

  • Commencement

    François Sivade en 8 bits

  • Une nuit au club des poètes

    La nuit Apollinaire organisée par Blaise Rosnay est l'occasion pour nous de réaliser un fantasme, filmer au Club des Poètes.

  • Journal d'un voyage de potes II : La marche des deux cols

    François Sivade remet ça.

  • Le projecteur astral : Entretien sur les états modifiés de conscience

    Martin Gasparutto travaille sur les états modifiés de conscience. Sa matière : le sommeil. Sur son lit de travail, il s'applique à produire des rêves lucides...

  • Bonheur

    François Sivade vous révèle les clés du bonheur.

  • LE PIRE JOB

    François Sivade a droit aux jobs qu'on donne aux compositeurs fauchés

  • L'océan de la plénitude

    Un conte qui va vous révéler le secret de la plénitude.

  • Mon coming août du 1er avril

    À 10h00 je sors de mes draps. Je me demande tout de suite comment utiliser intelligemment ce précieux jour férié.À 10h15 j'ai trouvé : Faire croire à ma mère que je suis homosexuel.

  • Le magicien

    A travers ce conte, François Sivade vous révèle l'ultime tour de magie.

  • La pistachière

    Un conte pour les amoureux de la pistache.

  • Le joueur d'ocarina

    Suivez les périples d'un jeune musicien assoiffé par la gloire.

  • Mon ami Bob

    Mon ami Bob quand il ne pense à rien, ne sait jamais quoi faire de ses mains...

  • Le bracelet de la Valeur

    Un conte philosophic thérapeutic pour workaholics.

  • Le sommeil du Roi

    Un conte aux vertus soporifiques.

  • Traité constitutionnel du Sivaland

    Le Sivaland dévoilé au grand jour.

  • Discours musicaux

    Discours accompagnés de musique, musiques accompagnées de discours.

  • Mélodies

    François Sivade nous livre quelques mélodies sorties tout droit de se tête.

  • La cape de la félicité

    Un bon paquet de mots autour d'un bout de tissu.

  • Manifeste de l'hyperconcretivisme

    La Super Bande de Potes en ce jour réunie déclare l'avènement de l'hyperconcrétivisme. Ce que l'Homme a fait en 5000 ans, les ordinateurs l'ont overwrité en 50.

  • L'odyssée du système d'information des potes

    achtaitaipay : La fascinante odyssée du système d'information des potes

  • Jours de la semaine

    Saviez-vous qu'à chaque jour correspond une mélodie ? Non ? Vous allez le savoir.

  • Les Chansons de François Sivade

    François Sivade vous propose ses chansons inédites, en direct de ses entrailles.

  • AOUTSIDE III : aspect relationnel et humain

    JPK interview des JF sans défense aux abords d'Aoutside III.

  • Journal d'un voyage de potes

    François Sivade a noté au jour le jour la vie de la Super Bande de Potes sur les sentiers alpins.

  • La grosse grenouille : un teaser pour Aoutside

    En 2012, le festival Aoutside change de lieu...

  • Comment ne plus être un TVG et enfin devenir un SMSS

    François Sivade nous livre les dix secrets qui font d'un TVG un SMSS.

  • Telos

    un conte chargé de sens

  • Soirée Paye ta galette : documentaire non fictionnel

    JPK infiltre une soirée rock à thème « galette des rois ».

  • Poèmes musicaux

    Des discours de troubadours mis en musique par François Sivade pour toujours.

  • Cauchemar cathodique d'une nuit d'été

    Notre collectif a une longue tradition de participation au festival Aoutside, organisé par l'Opération Maxi Puissance à Palaiseau. Cette année là, nous avons décidé que la meilleure chose à faire était de réaliser une publicité hyperconcrète que personne ne nous avait demandé...

  • L'anniversaire de Jade Jourdan

    La Super Bande de Potes a organisé un super goûter d'anniversaire pour Jade, mais elle n'est jamais venue ! Qu'à cela ne tienne, les Potes vont faire une fête d'enfer, tope-la !

  • PATAPOT

    François s'apprête à déguster avec son pote un bon plat de pâtes. QUAND SOUDAIN

  • 24 images par secondes

    700 Km de hâte

  • Les trois poissons rouges de Guillâme

    Un jour qu'il chillait sur le RER C, Guillâme est abordé par trois voyous. Au lieu de se faire démonter, il choisit alors de leur raconter une histoire, celle des trois poissons rouges de Guillâme.

  • Les jingles : une commande expédiée de la Super Bande de Potes

    Une radio mal informée a commandé des jingles à la SBDP.

  • MODE SANS ECHEC

    Le principal challenge d'un jeu de société est celui de la dignité.